Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de NIMBUS
  • Le blog de NIMBUS
  • : BLOG d'un vieux mycophile qui voudrait devenir jeune mycologue !!!
  • Contact

Texte Libre

Abonnez-vous à la newsletter pour être informé dès la parution d'un article !!!

Rechercher

Archives D'une Année !

Pages

19 mai 2007 6 19 /05 /mai /2007 15:07
Classification des PEZIZOMYCETIDEAE
 
 
Dans l’article consacré à « La classification des ASCOMYCOTA »,  j’ai précisé qu’ils étaient divisés en quatre Classes :
·        Les LABOULBENIOMYCETES
·        Les ACARPOASCOMYCETES (ou HEMIASCOMYCETES)
·        Les PLECTOMYCETES
·        Les HYMENOASCOMYCETES
 
Les 4 classes ont été sommairement décrites et différenciées et j’ai également précisé que les HYMENOASCOMYCETES étaient divisés en  5 Sous-classes :
 
Les LECANOROMYCETIDEAE, les LOCULOASCOMYCETIDEAE, les ERYSIPHOMYCETIDEAE,  les PYRENOMYCETIDEAE et  les PEZIZOMYCETIDEAE.
 Cette dernière  Sous-classe, immense en nombre d’espèces, est caractérisée par un ascocarpe du type apothécie (en forme de coupe ou de disque et dont la face interne est tapissée par l’hyménium), largement ouvert. 

Parmi les plus typiquesdes PEZIZOMYCETIDEAE, on peut citer 
PézizesHelvellesMorilles, ....
Les PEZIZOMYCETIDEA sont divisés en 3 branches  dont  une tout à fait à part  (à part des operculés et des inoperculés mais néanmoins très proche des operculés) et qui regroupe les TUBERALES, liées au mode de rupture de l'asque au moment de la libération des spores . 2 modes sont différenciés :
 
  • Asques inoperculés (l’asque ne s’ouvre à maturité que par un orifice terminal).
  • Asques operculés (l’asque s’ouvre suivant une fente circulaire qui détache un petit opercule se soulevant pour laisser passer les spores).
 
 
 
Pezizomycetideae INOPERCULES
Chez les inoperculés, 3 Ordres sont distingués :
  • Les PHACIDIALES essentiellement des champignons parasitaires.
  • Les OSTROPORALES
  • Les LEOTIALES (ou HELOTIALES) Ordre important divisé en nombreuses familles dont :
- Les Sclerotiniaceae
- Les Hyaloscyphaceae
- Les Dermataceae dont la détermination est difficile.
- Les Geoglossaceae dont les principaux genres sont Trichoglossum,Geoglossum, Spathularia, etc
Spathularia-flavida.jpg 









Geoglossum barlae à g. et   Spathularia flavida à d.
 

On distingue par ailleurs un groupe à part  (des inoperculés et des operculés mais néanmons plus proche des operculés que des inoperculés) qui rassemble des Ascomycetes  dits « supérieurs » et qui ont optés au cours de l’évolution des espèces pour un mode de vie « hypogé » (Qui croit sous terre ou qui ne fait surface qu’à la fin) ce sont les
  • TUBERALES   dont on peut citer quelques genres comme : Terfezia, Hydnotria, Choiromyces,  et bien sur Tuber ,  bien connu des mycophages !!!
 

Choiromyces-meandriformis.jpgTuber-melanosporum.jpg










Choiromyces meandriformis (à g.) et Tuber melanosporum (à d.)
 
Nota sur les TUBERALES (Commentaires de Pierre Arthur MOREAU 19/05/2007)
"Les Pezizomycètes ou Discomycètes (Ascomycètes à hyménium exposé à maturité : en forme de coupe ou dérivés de cette forme, comme les helvelles, morilles, etc.) se scindent en deux groupes naturels, selon que les asques libèrent les spores par un opercule (discomycètes operculés) ou par un système d'ouverture plus sophistiqué (discomycètes inoperculés). Dans ces deux cas, il s'agit d'espèces épigées, expulsant leurs spores dans l'atmosphère.
Les Tuberales forment un groupe à part, car leur mode de vie souterrain les empêche d'expulser leurs spores dans l'air ; aussi les asques ne présentent-ils aucun système d'ouverture. Où les classer ? sur la base du caractère operculé-inoperculé, ils sont inclassables. C'est pourquoi il est pratique de les laisser à part dans une classification "grand public".
On sait à présent, notamment grâce aux analyses moléculaires, que les "Tubérales" forment un groupe hétérogène, mais tous sont apparentés à des groupes de Discomycètes operculés : Tuber est proche des Peziza, Hydnotrya proche des Helvella, etc. Donc, malgré l'absence d'opercule, il s'agit bien de Discomycètes operculés, qui se sont adaptés à une vie souterraine et ont perdu les caractéristiques de leurs ancêtres épigés."
 
Pezizomycetideae OPeRCULES
 
Avec l’Ordre des PEZIZALES  lui-même divisé en 2 sous ordres :

          1-  Les SARCOSCYPHINEAE  scindés en 2 familles 
                       - Sarcosomataceae
                       - Sarcoscysphaceae  Sarcoscypha, Urnula,

 
           2- Les PEZIZINEAE scindés en 6 familles 
                        - Morchellaceae Morchella, Mitrophora, Verpa, Ptychoverpa, Disciotis,
                        - Helvellaceae Rhizina, Gyromitra, Helvella,
                        - Pezizaceae Peziza, Sarcospharea, Galactina,
                        - Otideaceae  Tazetta, Otidea, Sowerbyella,
                        - Aleuriaceae Aleuria,
                        - Pyronemataceae & divers Famille rassemblant toutes les espèces restantes du groupe
                                           Humaria = Lachnea, Scutellinia, Geopora, Geopyxis, Pyronema, Melastiza, Anthracobia,
 



Morchella-esculenta.jpgMitrophora-semilibera.jpgMorchella esculenta (à g.)   et   Mitrophora semilibera (à d.)
 
Ptychoverpa-bohemica.jpgGyromitra-gigas.jpg
Ptychoverpa bohemica ( à g) et 
(à d.) Gyromitra gigas (mortel)
 

Helvella-acetabulum.jpgHelvella-crispa.jpg








      Helvella acetabularia  (à g.)     et   Helvella crispa (à d.)
 

Sarcoscypha--coccinea.jpgSarcoscypha coccinea








 
Voila , c’est tout pour la classification des ASCOMYCOTA !!!
 
Ave les Amycos !.






Partager cet article

Repost 0

commentaires