Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de NIMBUS
  • Le blog de NIMBUS
  • : BLOG d'un vieux mycophile qui voudrait devenir jeune mycologue !!!
  • Contact

Texte Libre

Abonnez-vous à la newsletter pour être informé dès la parution d'un article !!!

Rechercher

Archives D'une Année !

Pages

20 mai 2007 7 20 /05 /mai /2007 14:36
Classification des BASIDIOMYCOTA
 
Dans l’article consacré à « La classification générale des champignons », j’ai souligné  comme pour les ASCOMYCOTA, l’importance de la Division des BASIDIOMYCOTA (ou BASIDIOMYCETES) dans le règne des FUNGI.
Ce groupe considérable comprend un grand nombre d’espèces microscopiques et parasites souvent nuisibles comme la Rouille, le Charbon, etc mais également un nombre extrêmement important de champignons « charnus ».

Les BASIDIOMYCOTA sont caractérisés par des spores formées à l'extrémité Basides.JPGde cellules spécialisées, les basides et on trouve dans cette Division la plupart des espèces produisant des carpophores comestibles ou non ; les BASIDIOMYCOTA sont couramment appelés "champignons à chapeau". Ces champignons peuvent être classés sur des critères
·                    morphologiques (forme du pied et du chapeau, consistance de la chaire, couleur des spores),
·                    organoleptiques (odeur et saveur),
·                    chimiques.
 

En ce qui me concerne, j’utilise la classification simplifiée décrite par Régis COURTECUISSE * dans l’ouvrage écrit en collaboration avec Bernard DUHEM : « Guide des champignons de France et d’Europe ».
Cette classification repose sur des critères variés :
·                    Hyper spécialisation parasitaire et biologique,
·                    Type de baside,
·                    Possibilité de produire des spores secondaires à partir de basidiospores (spores issues de basides) sexuées,
·                    Mode de libération des spores,
·                    Type d’hymenophore (structure qui supporte l’hyménium),
·                    Structure anatomique,
·                    Structure et morphologie (ontologie) des basidiocarpe (= sporophore, appareil fructifère, = ce qu’on appelle improprement le « champignon »)
·                    etc
 
Sur ces bases, les Basidiomycota peuvent être divisés en quatre Classes :
·              Les HOMOBASIDIOMYCETES
·              Les PHRAGMOBASIDIOMYCETES
·              Les TELYOMYCETES (HEMIBASIDIOMYCETES)
·              À ces trois classes, il convient d'ajouter des groupes de transition comportant des champignons difficilement classables, comportant des caractéristiques appartenant à des classes différentes.
 
 
1 - Les  HOMOBASIDIOMYCETES
 

Les HOMOBASIDIOMYCETES constituent le groupe le plus important des champignons. Ils se caractérisent par leurs basides non cloisonnées, appelées homobasides, de forme clavée ou cylindrique, ne produisant pas de spores secondaires. Ce groupe comporte la plupart des champignons charnus basidiomycètes. Selon la classification traditionnelle, ils forment une classe, elle-même divisée en trois sous-classes :

      -  les Aphyllophoromycetideae : champignons à hyménophore non lamellé, par exemple les hydnes, les polypores ou les chanterelles.
  - les Agaricomycetideae : champignons à hyménophore lamellé (agarics, amanites, russules etc.), sachant que les lamelles peuvent prendre la forme de tubes porés (comme chez les bolets) ;
   - les Gasteromycetideae : champignons dont les basides se trouvent à l'intérieur du basidiocarpe, par exemple la vesse-de-loup.

 
Compte tenu de l’importance de ces sous-classes, je détaillerai leur contenu dans un prochain article
 
2 - Les PHRAGMOBASIDIOMYCETES:
Les espèces de cette Classe sont à basides cloisonnées et  production possible de spores secondaires.
La Classe comporte 2 Ordres :
· Les Auricularialesà basides cloisonnées longitudinalement.
Une famille : les Auriculariaceae dont un genre : Auricularia. auricularia-auricula-judae-copie-1.jpg            



                                            Ex.
 Auricularia auricula-judae
 



· 
Les Tremellales àbasides cloisonnées transversalement.
Une famille : les Tremellaceae regroupant les principaux genres suivants :
Tremella, Pseudohydnum ou Tremellodon, Sebacina, Tremiscus ou Guepinia, etc ...
Tremella-encephala.jpg




                       Ex. Tremella encephala

  
 


3 - Les
TELYOMYCETES (HEMIBASIDIOMYCETES)
Les espèces de cette Classe sont à basides cloisonnées transversalement.
La Classe comporte 1 Ordre :
· Les UREDINALES ou rouilles (environ 800 espèces), champignons parasites des végétaux supérieurs ou charbons des graminées.
 
 
4 – Les  GROUPES DE TRANSITION
Pourquoi  des espèces« inclassables » ?, parce que certaines avec des basides incomplètement cloisonnées d’autres avec des basides particulières, etc …
 
Cette Classe un peu « fourre-tout » comporte aujourd’hui les principaux ordres suivants :
 
· Les EXOBASIDIALES    Parasites des plantes supérieures.
 
· Les DACRYMYCETALES Espèces gélatineuses à basidiocarpe résupiné, pustuleux, légèrement cérébriformes ou clavarioïdes dont le genre le plus représentatif est celui des Calocera.
Calocera-viscosa.jpg
Dacrymyces-stillatus.jpg
 
 
                        
    
           Calocera viscosa à g.    et      Dacrymyces stillatus à d.
 



· Les SYZYGOSPORALES Parasites des champignons.
 
· Les TULASNELLALES
 
J’ai et je ne trouve que peu d’information pratique au sujet de cet Ordre ! Si vous en avez, je suis preneur ! Merci …
  
 Tulasnella-violea.jpg
  
                                                  Tulasnella violea
 
 
 
 
 
Dans un prochain Article,  je donnerai des détails sur les HOMOBASIDIOMYCETES et en particulier  sur les 3 sous-classes :
Aphyllophoromycetideae,
AGARICOMYCETIDEAE,
Gasteromycetideae, 
 qui regroupent la plupart des champignons charnus et dont on  rencontre fréquemment un très grand nombre d’espèces dans nos forêts.
 
Ave.
 
 
* Régis COURTECUISSE  Actuel Président de la Société Mycologique de France

Partager cet article

Repost 0

commentaires