Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de NIMBUS
  • Le blog de NIMBUS
  • : BLOG d'un vieux mycophile qui voudrait devenir jeune mycologue !!!
  • Contact

Texte Libre

Abonnez-vous à la newsletter pour être informé dès la parution d'un article !!!

Rechercher

Archives D'une Année !

Pages

30 mai 2007 3 30 /05 /mai /2007 09:56
champimaison.JPG  PREMIERS PAS VERS L’IDENTIFICATION !
 
La détermination des champignons n’est pas chose facile !

Elle ne peut et ne doit se faire qu’avec le concours et la présence sur place  d’un mycologue confirmé.
En aucun cas on ne peut identifier avec certitude un champignon en comparant simplement le spécimen avec une image ou un texte.
Une détermination sérieuse de champignons ne peut se faire à distance !  

L’identification doit procéder avec méthode et rigueur ; elle passe notamment et obligatoirement par une prise en compte  du biotope et un examen attentif des caractères morphologiques macroscopiques (et dans certains cas microscopiques) des champignons.
 
De même qu’un champignon n’est pas facile à identifier, il est difficile d’affirmer qu’il est comestible ou non. Si pour un certain nombre, heureusement limité, d’espèces connues comme mortelles, il n’en est pas de même pour les espèces toxiques !
La toxicologie des champignons est une science complexe en perpétuelle évolution. A l’heure actuelle, la recrudescence des études menées sur ce sujet conduit les spécialistes à considérer que de plus en plus de champignons sont dangereux, même ceux que d'anciens ouvrages donnaient comme comestibles.
 
J’ai tenté d’expliquer dans un article précédent (« Conseils pour la récolte et la préparation des champignons »)  que la notion de  "comestibilité" s'entendait pour des champignons correctement cuits car hormis 2 ou 3 espèces consommables crus, tous les champignons sont plus ou moins toxiques voire mortels consommés crus. Qui plus est, la toxicité naturelle de  l'espèce  peut être accrue par des facteurs liés à la nature ou à la pollution du biotope (stockage de métaux lourds et de radioactivité). L'état d’avancement, un conditionnement et ou un entreposage des champignons ramassés, constituent également des  facteurs aggravants.
 Il faut par ailleurs rappeler que la sensibilité propre et   le degré de tolérance variant  d’un individu à un autre, les réactions seront différentes d’un sujet à un autre. Souvenez vous qu’il faut consommer les champignons avec modération c'est-à-dire par petites quantités et à fréquence raisonnable ; les préférer en accompagnement ou en condiment ou encore pour parfumer une sauce, plutôt qu’en guise de plat !!!
 
Dans un prochain article, je détaillerai les points relatifs au biotope et aux caractères macroscopiques à prendre en considération pour tenter une identification.
 
Je vous ferai part également de ma très modeste expérience en la matière.
 
Je voudrais terminer cet article en vous conseillant 3 excellents guides :
 
1 – « Le Guide des champignons » en 900 photos et fiches (format 13x25 cm)
 Par Didier BORGARINO et Christian HURTADO paru chez EDISUD.
(Un excellent guide pour les  mycophages et mycophiles débutants !!!)
 
2 – « Les champignons de France et d’Europe occidentale » guide illustré ; plus de 1500 espèces et variétés décrites. (Format 12x19 cm)
 Par Marcel BON paru chez FLAMMARION.
(Un excellent guide pour les mycophiles confirmés !!!)
 
3 – « Le Guide des champignons de France et d’Europe » guide illustré ; plus de 1750 espèces et variétés décrites. (Format 13x20 cm)
Par Régis COURTECUISSE et Bernard DUHEM paru chez Delachaux & Niestlé.
(Un excellent guide pour les mycophiles confirmés !!!)
 
 
 
Pour information, vous trouverez ci après le fac similé d’une affiche éditée par la Fédération des Associations Mycologiques Méditerranéennes, placardée à l’entrée des Expos mycologiques depuis 1998 !!!

affiche-mise-en-garde.JPG

Ave les Amycos !
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Philippe LECA 18/06/2007 20:00

Bonjour Alain,

On reconnait ton écriture rien qu'aux "!" pultiples en fin de phrase.
Félicitations pour tes articles, pour la rigueur et la précision de leur contenu.

Sincères salutations,

Philippe