Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de NIMBUS
  • Le blog de NIMBUS
  • : BLOG d'un vieux mycophile qui voudrait devenir jeune mycologue !!!
  • Contact

Texte Libre

Abonnez-vous à la newsletter pour être informé dès la parution d'un article !!!

Rechercher

Archives D'une Année !

Pages

1 juin 2007 5 01 /06 /juin /2007 12:47

MYCOGASTRONOMIE – Recettes 2
 
 
champimaison.JPG« De toutes les passions que l’on rencontre en ce monde, la seule respectable me semble être la gourmandise … »
GUY DE MAUPASSANT


Attention ! Rappelez vous que les champignons doivent être consommés avec modération !!! Voir l’article intitulé « Récolte et préparation des champignons »
 
 
2 recettes à base de Trompettes des morts  (Craterellus cornucopioides)
 Trompettes-des-morts.jpg
 
   
2 Recettes de ma petite sœur Sylvie !
 
  • « Diots » au vin blanc et trompettes des morts
 
Pour les non spécialistes ! Les diots (prononcez « djo ») sont des saucisses savoyardes pur porc, fumées, au choux, etc. Elles sont plus petites que les saucisses de Morteau et peuvent être consommées crues ou cuites. Elles sont le plus souvent cuisinées au vin blanc et servies avec des pommes de terre ou des crozets (petites pâtes brunes originaires de Savoie elles aussi, plates et carrées, que l’on sert généralement nature ou gratinées au Beaufort !)
 
Ingrédients  pour 4 personnes:
4 diots, 2 belles échalotes, farine, vin blanc, sel, poivre et trompettes des morts.
 
Faire revenir les diots et les 2 échalotes émincées.
Saupoudrer de farine, mélanger puis mouiller avec du vin blanc de Savoie (Apremont de préférence !).
Saler, poivrer.
Ajouter des trompettes de la mort en quantité selon goût mais attention  ça parfume beaucoup le plat !.
 Couvrir et laisser mijoter ce petit ragoût jusqu’à cuisson complète des diots.
 
A servir bien sur avec un verre d’Apremont  et si possible des crozets !
 
 
 
  • Cake au Bacon et trompettes des morts
Ingrédients :
Trompettes de la mort, 3 tranches épaisses de bacon (ou jambon d’autruche !), 200 g de farine, 1 sachet de levure chimique, 4 œufs, 150 g gruyère râpé, 15 cl de vin blanc, 2 cuil à soupe de ciboulette ciselée, 10 cl d'huile d’olive, beurre pour le moule, sel  et poivre.
 
Couper le bacon en dés, réhydrater les trompettes si elles sont séchées et les nettoyer.
Mélanger farine, levure, pincée de sel et poivre. Au centre casser les œufs, verser le vin et l’huile. Mélanger bien pour obtenir une pâte homogène. Ajouter dans la pâte les dés de bacon, les champignons le gruyère et la ciboulette. Mettre dans un moule à cake beurré.
Enfourner 45 à 50 min dans four préchauffé à 200° (th 6-7)
 
Le reste du cake peut être poêlé en tranches avec des oignons émincés ! Miam miam ! !
 
 
 
 
 
Pour l’apéritif !!! Coulemelles panées !
(Lépiote élevée ou Macrolepiota procera)
 Macrolepiota-Procera.jpg


 Ingrédients :
Chapeaux de Coulemelles, 2 œufs, beurre, huile d’olive, panure blonde, sel et poivre.
(Pour les quantités, à chacun de voir)
 
Pour préparer un petit apéritif sympa, Utiliser de préférence des chapeaux de Coulemelles de taille respectable et le plus "plat" possible.
Les nettoyer soigneusement et délicatement (éviter le nettoyage à l’eau)
Dans un bol, battre les oeufs avec un peu de sel et de poivre comme pour une omelette.
Dans une assiette creuse, mettre la panure blonde non assaisonnée.
Tremper  les chapeaux de Coulemelles dans l'oeuf battu, recto verso, puis la même chose dans la panure.
Pour la cuisson, mettre dans une poêle une noix de beurre avec un filet d'huile d'olive, (pour éviter que le beurre ne noircisse), Quand le beurre est bien chaud, faire revenir les champignons sur les deux faces pour obtenir une belle surface dorée. Pour finir, couper les chapeaux en tranches comme pour une pizza, et servir avec un bon vin blanc frais.
 
 
 
Attention !!!!
Ne pas confondre la Lépiote élevée (Macrolepiota procera) avec la Lépiote déguenillée (Macrolepiota rhacodes) photo ci-dessous. Cette dernière est certes consommable ! Mais avec très grande prudence ! Des cas d’intoxication ont été signalés.
 
 Macromepiota-rhacodes.jpg
      

La Lépiote élevée (Coulemelle) pousse généralement en lisière ou en forêt claire de feuillus voir dans prairies alors que la Lépiote déguenillée pousse plutôt en lisière des bois de conifères.
Les dimensions (hauteur du pied et diamètre du chapeau) sont souvent un peu moins grandes  chez la Lépiote déguenillée que chez la Lépiote élevée.
Qui plus est, La Lépiote déguenillée a un pied plus bulbeux et a tendance à pousser en touffes, de plus, sa chair  rougit et devient madère à la cassure


Ave les Amycos (phages !)

Partager cet article

Repost 0

commentaires