Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de NIMBUS
  • Le blog de NIMBUS
  • : BLOG d'un vieux mycophile qui voudrait devenir jeune mycologue !!!
  • Contact

Texte Libre

Abonnez-vous à la newsletter pour être informé dès la parution d'un article !!!

Rechercher

Archives D'une Année !

Pages

30 juillet 2009 4 30 /07 /juillet /2009 17:23

Paru dans " Le Journal de MONTREAL"




"Les champignons qu'auraient consommés deux fillettes du quartier Ahuntsic, samedi dernier, pourraient être de la même variété que ceux qui ont coûté la vie à une femme de Waterville, vendredi dernier.

Judith Koritar, qui avait dû subir une greffe du foie après avoir été intoxiquée par des champignons sauvages, il y a quelques semaines, est finalement décédée vendredi dernier.

Même si les champignons qu'elle avait trouvés sur le parterre d'un voisin n'ont pas été identifiés précisément, l'une des hypothèses les plus sérieuses est qu'il s'agirait de Lépiotes de Josserand (Lepiota josserandii), un champignon européen recensé depuis quelques années en Amérique du Nord, notamment dans le sud du Québec.

Selon les informations fournies par le Centre antipoison au personnel de l'hôpital Sainte- Justine, les champignons que les fillettes d'Ahuntsic auraient portés à leur bouche seraient aussi des lépiotes de Josserand. Il pourrait toutefois s'agir également d'une lépiote crêtée (lepiota cristata), une variété dont la toxicité serait moindre.


En mauvais état

Par contre, il a été impossible pour les mycologues experts, d'identifier précisément les champignons consommés par la dame de Waterville, puisque les spécimens qui restaient étaient en très mauvais état.

Même si elle avait une bonne connaissance des champignons sauvages, il semble que Judith Koritar aurait confondu les champignons toxiques avec des marasmes des Oréades, une variété comestible, très répandue au Québec. Il est aussi possible qu'une ou plusieurs lépiotes se soient glissées dans sa cueillette de marasmes.

Quel qu'il soit, le champignon qu'elle a mangé a eu un effet dévastateur : son foie a été détruit et ses reins et ses poumons ont subi de graves dommages.

Après l'espoir de la greffe de foie, sa condition s'était détériorée au cours de la semaine dernière, selon Denise Maheu, une amie qui a communiqué des informations sur un blogue créé pour la soutenir dans son épreuve.


Les fillettes vont bien

Quant aux deux fillettes d'Ahuntsic, elles vont bien, après avoir subi un traitement de désintoxication au charbon liquide actif. Cette substance, très épaisse, absorbe les substances toxiques plus rapidement que les parois gastro-intestinales, ce qui prévient les empoisonnements.

Il n'est cependant pas certain qu'elles aient réellement avalé les champignons, mais leurs parents et les médecins n'ont pas voulu courir de risques. "

Mathieu Turbide
Le Journal de Montréal
28/07/2009 07h07


Ave les Amycos !!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires