Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de NIMBUS
  • Le blog de NIMBUS
  • : BLOG d'un vieux mycophile qui voudrait devenir jeune mycologue !!!
  • Contact

Texte Libre

Abonnez-vous à la newsletter pour être informé dès la parution d'un article !!!

Rechercher

Archives D'une Année !

Pages

16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 17:15
LES CHAMPIGNONS TOXIQUES ….. (partie 5 / 9)

des genres  Cystolepiota, Echinoderma, Entoloma, Galerina, Gyroprous, Hebeloma , Hygrocybe et Hypholoma.

La Société Mycologique de France a édité une liste à priori non exhaustive, comportant 256 espèces toxiques regroupées en 41 genres dont certains très connus et d’autres un peu moins.
 
Les genres concernés sont :
 
Agaricus, Agrocybe, Amanita, Boletus, Chlorophyllum, Clitocybe, Collybia, Conocybe, Copelandia, Coprinus, Cortinarius, Cystolepiota, Echinoderma, Entoloma, Galerina, Gyroporus, Hebeloma, Hygrocybe, Hypholoma, Inocybe, Lactarius, Lepiota, Lepista, Leucoagaricus, Lyophyllum, Macrolepiota, Mycena, Omphalotus, Paneolus, Paxillus, Pholiotina, Psylocybe, Ramaria, Ramicola, Russula, Sarcospharea, Scleroderma, Scutiger, Stropharia, Tricholoma et Ustilago.
 
Les genres surbrillés en jaune ont été vus dans de précédents articles.
Cet article  aborde les genres Cystolepiota, Echinoderma, Entoloma, Galerina, Gyroporus, Hebeloma , Hygrocybe et Hypholoma.

 
Genre CYSTOLEPIOTA 
 Les espèces du genre ont une sporée blanche et un chapeau dont le revêtement est pruineux granuleux et parfois grossièrement hérissé.
Un caractère pour les reconnaître : le chapeau des espèces du genre émettent au froissement, un crissement caractéristique !!!
 
Le genre comporte environ 18 espèces dont une seule est toxique !  :
 
* Cystolepiota langei :   hélas ! pas d’info. ni de photo !
 
 
Genre ECHINODERMA 
 Les espèces du genre sont à sporée blanche et ont la peau du chapeau  hérissée de pointes, d’écailles pyramidales peu stables. 
 
Le genre comporte environ 8 espèces dont 4  sont toxiques !
 
 
* Echinoderma asperum  (lépiote à lames fourchues)
 
Croît de préférence sur des zones à taillis plus ou moins nitrophiles. Reconnaissable à sa chair pâle et à son odeur nauséeuse de caoutchouc !

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



* Echinoderma acutisquamosum :
pas d’info. !
 
 
 
 
 
 *  Echinoderma  friesii : pas d’info. ni de photo !
 

*  Echinoderma  hystrix :
peu d’info. et pas de  photo !
Champignon à priori assez rare, saprotrophe terricole et basophile.
 

 
Genre ENTOLOMA 
 Parmi les champignons à chair fibreuse dont le pied est nu et non séparable du chapeau, les espèces du genre Entoloma sont très polymorphes et leur systématique (voir définition de ce terme dans l’article intitulé « Base de la classification ») difficile est basée sur des caractères microscopiques (spores, tissus, cystides etc)  ! Un trait commun cependant : leur sporée roses  à brun rosacé et des spores polygonales !!!
 
Le genre comporte environ 280 espèces dont 12  sont toxiques  et une mortelle : Entoloma lividum (Entolome livide) (
voir sur le blog l’article du 3 août 2007 intitulé « Champignons mortels : les premiers à connaître ! ».
 

*  Entoloma hirtipes
 :

Assez commun sous chênes et hêtres et sous conifères en montagne, il affectionne les terrains calcaires. Odeur caractéristique de « foie de poissons »  pour certains, odeur « d’huîtres ou de mastic pour d’autres » !!!
 
 
 
 
  

*  Entoloma lividoalbum :

 On rencopntre l'espèce sous  feuillus en terrain calcicoles.
Reconnaissable à  son odeur et à sa saveur de concombre !!!
 
 
 
  

*  Entoloma mutabilipes :

Espèce assez rare qui croît de préférence dans les prairies, parfois dans les lieux herbeux des forêts. La marge de son chapeau est légèrement striée. Son pied d’abord bleu ciel devient gris avec l’âge !
 
 
 
 
  
 
*  Entoloma nidorosum (Entolome nitreux) :
 
Son chapeau est hygrophane. La  marge d’abord enroulée  devient ondulante et striée.
Son odeur nitreuse (salpêtre) à chlorée ou vaguement ammoniaquée est caractéristique. Il croît en sous bois mixtes mais principalement sous feuillus ou il affectionne la présence de hêtres pour certains auteurs et de chênes pour d’autres auteurs !
Entoloma nidorosum serait une forme de Entoloma rhodopolium ! (voir plus loin dans l’article)
 
 
 
 
 
  

*  Entoloma niphoides :
 
Champignon entièrement blanc éclatant ! Que l’on peut rencontré au printemps en lisière, dans des taillis, des haies, avec Rosacea arbusives (églantiers, aubépines, pruneliers, ) .
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 



*  Entoloma nitidum
(Entolome brillant)
:

Assez rare, cette espèce est d’un  gris bleu foncé particulier, presque noir au disque (centre du chapeau). Le pied élancé, parfois torsadé, est gris bleu métallisé  plus pâle que le chapeau. On la rencontre en forêt plutôt sous conifères.
 
 
 
 
 
   

*  Entoloma queletii (Entolome de Quelet) :
 
Ce champignon assez rare croît dans les zones humides des bois  de feuillus, à terre ou sur souches moussues.
 
 
 
  
 
 

*  Entoloma rhodopolium :
 
A l’inverse de sa forme nidorosum, Entoloma rhodopolium est totalement inodore
 
 
 
 
  
 

*  Entoloma sinuatum  : pas de photo !

Peut être confondu  avec Clitocybia nebularis (Clitocybe nébuleux) et Entoloma lividum (Entolome livide) mortel !!!. Entoloma sinuatum a des lames blanches au départ et a une odeur farineuse ou alcaline.
 
                        Entoloma lividum mortel !!!
 
   
 
 
 
   
*  Entoloma turbidum :

Assez peu commune,  cette espèce croît  dans les tourbières et les marais acides, les landes tourbeuses ; on la rencontre parfois sous les bouleaux.
 
 
 
  
 
 

*  Entoloma undulatosporum !
 
Champignon peu commun qui croît sur prairies pauvres, sur sols secs dont les dunes littorales. Odeur et saveur de farine. (Pour ceux qui font de la microscopie : spores à parois très minces et à nombreuses bosses ;8 à 11 microns x 6 à 7 microns ; pas de cystides ; boucles abondantes dans l’hyménium, rares ailleurs)
 
 
 
 
 
 
 

*  Entoloma vernum (Entolome printanier) :

Espèce peu commune venant au printemps sous conifères, sur les landes ou clairières acides sous feuillus.
  
 

 

 
 
  


 








Genre GALERINA
 
 Le genre à port collybioïde ou mycenoïde, est caractérisé par un chapeau souvent hygrophane pruineux ou glabre. Nombreuses espèces dont la détermination est difficile !
Le genre comporte environ 125 espèces dont 5  sont toxiques 
et  3 sont mortelles. (voir sur le blog l’article du 3 août 2007 intitulé « Champignons mortels : les premiers à connaître ! ».
  

Mortelle : Galerina badipes 
 
 
 
  
Mortelle : Galerina marginata 
(Galère marginée)
 
Galerina marginata Mortelle à gauche et Pholiote changeante à droite (excellent comestible) Attention à la confusion fatale !!!
 
 
 
 
 
 
 
 
 



Champignons grégaires pour les 2 espèces, non cespiteux sur souches et bois surtout de conifères (mais feuillus également !) –
Rare sur bois de conifères pour Pholiote changeante !
 
  
 
 Mortelle : Galerina unicolor 
 
 
 
 
  
* Galerina cedretorum :  pas d’info ni de photo !!!
 

*  Galerina mniophila  
(Galère des Mnium) :
 
Croît dan la mousse sur terre ou sur souche dans bois mêlés.
 
 
 
 
 
 *  Galerina pumila (Galérine naine) : pas d’info !
 
 
 
 
 *  Galerina steglichii   : peu d’info et pas de photo !!!

Champignon psychotrope contenant de la psilocybine et de la psilocine.
Odeur forte, agréable de terre fraichement retournée ou celle de l’humus forestier.
 
 
*  Galerina tibicystis :  pas d’info!!!
 
 
 
 
 
 
 
 

Genre GYROPORUS  
Le genre Gyroporus est un petit genre qui ne comporte que 2 espèces  et leurs variantes : Gyroporus castaneus et Gyroporus cyanescens.
Gyroporus castaneus  et sa variété ammophilus sont toxiques toutes les 2 !
 
Gyroporus cyanescens (Bolet bleuissant) est un bon comestible mais se fait rare !
 
 Gyroporus cyanescens (Bolet bleuissant)
 
 
 
 
  
 
*  Gyroporus castaneus  (Bolet Châtain) :
 
Le Bolet Châtain peu commun,  a une chair cassante immuable (qui ne change pas de couleur). Il aime les terrains acides et croît sous conifères et feuillus , surtout sous les chênes.
 
 
 
 
 

*  Gyroporus castaneus  var. ammophilus   : pas de photo !
La variété ammophilus est plus grande avec un chapeau rose saumon.
 
 
 
Genre HEBELOMA  
Ordre des Cortinariales, famille des Cortinariaceae, les Hébélomes sont voisins des Cortinaires et constituent un ensemble homogène quant à leur silhouette et à leurs couleurs souvent beige à brunâtre et leurs lames « café au lait »
Aucune espèce du genre ne présente d’intérêt culinaire !
 
Le genre Hebeloma dont les espèces sont difficiles à identifier sans microscope,  comporte environ 90 espèces dont 7 sont toxiques .
 

 Hebeloma crustuliniforme  (Hébélome croûte de pain) :

Assez commun en automne sous feuillus et conifères. A une odeur de rave !
 
 
 
 
  

*  Hebeloma crustuliniforme  var. longicaudum : pas d’info. ni de photo !!
 
 
*  Hebeloma fastibile (Hébélome répugnant)

Odeur nauséuse ; croît sous conifères
 
 
 
 
 

*  Hebeloma favrei

Il croît dans des terrains plutot secs (meso-xérophile), le disque de son chapeau a tendance a être coloré et le bulbe de son pied est marginé.
 
 
 
 

*  Hebeloma marginatulum :
 
Il croît dans les régions alpines et ressemble  en plus petit et avec un chapeau plus bombé à l'Hébélome de Bruchet (Hebeloma repandum)
 
 
 
 
  

*  Hebeloma sinapizans  (Hébélome échaudé) :

Très commun en automne sous feuillus principalement sous les chênes. Odeur très raphanoïde ; saveur amère ! pied vite creux avec une mèche sommitale caractéristique !
 
 
 
 
  

*  Hebeloma testaceum : peu d’info. et pas de photo

Cortine sur le pied (caulinaire) et marge voilée. Odeur chocolatée caractéristique !
 
 


Genre HYGROCYBE
 Les espèces du genre sont souvent liées à des graminées. Généralement peu charnus et de couleur vive,  leurs lames sont adnées ou ascendantes , rarement décurrentes.
 
Le genre Hygrocybe comporte environ 75 à 80 espèces dont 4 sont toxiques .
 
 
*  Hygrocybe conica  (Hygrophore conique) :

Assez courant, il croît sur les pelouses et lieux gramineux . (les basides de H. conica sont bisporiques)
 
 
 
 
 *  Hygrocybe langei (Hygrocybe de Lange) :

On trouve cette espèce dans les bois mais surtout sur les prairies, landes et pelouses à tendance calcaire.
 
 
 
 
 
 
*  Hygrocybe nitrata :

Espèce relativement rare qui affectionne les bois siliceux graminéens et les pâturages de montagne. La chair mince et cassante a une odeur d’ammoniac.
 
 
 
 
  

*  Hygrocybe pseudoconica (hygrophore pseudo conique - Hygrophore noircissant) :

A les mêmes couleurs qu’Hygrocybe conica mais est de plus grande taille (chapeau de 4 à 7 cm de diamètre contre 2 à 4, et hauteur de 7 à 12 cm contre 4 à 6 cm) – (Basides en majorité tetrasporiques)
 
  Aquarelle de Chritian FRUND
 
  
 
 
 
 

Genre HYPHOLOMA 
 Champignons à marge frangée, qui poussent le plus souvent en touffes sur bois divers ou débris ligneux.
Le genre Hypholoma comporte 16 espèces dont 4 sont toxiques .
 
 
*  Hypholoma fasciculare  (Hypholome en touffes)

 Un des champignons lignicole les plus courants. Toujours en touffes (cespiteux) plus ou moins importantes, il croît sur souches et bois divers même par le sec !
 
 
 
 
 *  Hypholoma fasciculare  var. pusillum : pas de photo .

La variété pusillum de H. fasciculare  ne diffère de l’espèce que sa plus petite taille, un chapeau très mince, dont le diamètre ne dépasse généralement pas  1 cm,  et un pied très fragile.
 


*  Hypholoma marginatum
(Hypholome disséminé) :

Pousse en groupes mais n’est pas  cespiteux, sur souches ou bois pourris de conifères.
 
 
 
  

*  Hypholoma sublateritium   (Hypholome couleur de briques)
 
Espèce commune qui pousse en touffes sur bois de feuillus
 
 
 
  
  
 
 
 

Ave les Amycos !
 
Le prochain article abordera les Inocybes !!! et il y en au moins 45 de toxiques !!!
 



N'ayant pu  pour des raisons techniques, contacter et demander préalablement aux auteurs l'autorisation de publication des photos parues dans cet article,  je les remercie néanmoins chaleureusement  car je suis certain  qu'ils me pardonneront ce manquement élémentaire aux bonnes manières.


Partager cet article

Repost 0

commentaires

customer relationship management software 09/07/2014 14:39

Well I do like mushrooms a lot. But people always tell me it is a high risk having them from anywhere outside cause unlike any other food if these are kept beyond a certain time would become poisonous. Thanks for the updates.