Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de NIMBUS
  • Le blog de NIMBUS
  • : BLOG d'un vieux mycophile qui voudrait devenir jeune mycologue !!!
  • Contact

Texte Libre

Abonnez-vous à la newsletter pour être informé dès la parution d'un article !!!

Rechercher

Archives D'une Année !

Pages

5 mars 2010 5 05 /03 /mars /2010 17:30

Langermannia gigantea
appelé communément "Vesse de loup géante"  est un un très gros champignon globuleux  pouvant atteintre 30 à 40 cm de diamètre et peser plusieurs Kilogrammes !

 Mais la pour le coup !!!! on bat un record !!!


pour lire l'article : http://www.lepost.fr/article/2009/11/24/1807211_un-champignon-de-5-kg-petit-joueur.html







Ave les Amycos !!!
Repost 0
1 mai 2009 5 01 /05 /mai /2009 16:47

Les géants  ça existe  même chez les champignons !!!



Paru dans SUD OUEST














Autres géants  !!!
mais ceux là !!! vrais ou faux ??? 
(trouvés sur le net !!!)
si vous avez une idée merci de laisser un commentaire































Alors ! ... Vrais , faux ?, images truquées ? ...  merci de vos avis  éclairés  ...




Ave les Amycos ...




Repost 0
24 décembre 2008 3 24 /12 /décembre /2008 12:30

 

 

 

 

 

 

 

Ave les Amycos  !!!

Repost 0
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 17:50


03 septembre 2008


L'auteur Evans Nicholas empoisonné mortellement aux champignons

 

Evans Nicholas est connu particulièrement pour 'The Horse Whisper', adapté au cinéma, et connu en français sous le titre "L'homme qui parlait à l'oreille des chevaux", film  avec Robert Redford, et plus de 15 millions de ventes du livre à travers le monde.
Eh bien, on souhaite que la conversation soit achevée, parce que ce dernier est actuellement hospitalisé en Écosse, pour avoir mangé des champignons vénéneux.
Après une cueillette en bonne et due forme, une cuisson et un repas en compagnie de sa femme, de son frère et de son épouse, ils ont tous les quatre été victimes d'une intoxication alimentaire du fait de la consommation de Cortinarius Speciosissimus.
Ce spécimen peu commun, nommé Cortinaire très joli porte cependant mal son nom puisque cette espèce est mortelle (voir sur ce blog l’article du 3 aout  2007), entraînant un syndrome orellanien, impliquant le recours à la dialyse.
En effet, ce champignon a la propriété fort peu sympathique d'une toxicité à retardement, parfois très longue et frappe les reins très fortement.

Tous les quatre ont ressenti les mêmes symptômes, soif intense, brûlure sur la langue, et ont été conduits à l'unité spécialisée de l'Aberdeen Royal Infirmary. Après la dialyse ils ont été gardés en surveillance, mais un ami de la famille leur a rendu visite, et a déclaré que tout le monde était de bonne humeur
.

 

 

Source : ACTUALITTE    http://www.actualitte.com



Ave les Amycos !!!

Repost 0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 18:37




Tout le monde connait les champignons de Paris qui ne sont depuis longtemps plus cultivés à Paris. Mais savez vous que vous pouvez vous préparer une omelette aux Cépes sauvages   que vous aurez cueillis dans Le Marais, au centre de Paris ?

 

Non, ne souriez pas, c'est la réalité, le nouveau lieu de chasse aux champignons se trouve entre la rue Saint-Antoine et la Place des Vosges, dans le jardin de l'Hôtel de Sully.

 




Vous en doutez : voici les photos prises  dimanche

31 août 2008 en fin d'après-midi !


De magnifiques Cèpes poussent dans les carrés de pelouse à l'abri des petites haies de buis.
 Jusqu'à présent personne ne semble y avoir porté attention, ils sont pourtant une bonne douzaine, dont plusieurs gros, bien visibles par les milliers de touristes et habitants  qui passent dans cet endroit magnifique.



Il n'y a désormais plus besoin de se rendre bien loin pour se livrer à la cueillette des  champignons.



Après
Périgueux et son célèbre marché, à quand le premier marché aux Cèpes place Beaudoyer devant la mairie du 4ème ?









PatriceVUILLARD

Ave les Amycos !!!

Repost 0
2 septembre 2008 2 02 /09 /septembre /2008 18:15
 C'est la rentrée des classes mais c'est aussi  la rentrée pour les champignons !!!

N’assombrissons pas cette rentrée avec des champignons, du type bombe atomique !!! Parlons plutôt du bonus que nous offre la nature, notamment en cette fin d’été. La cueillette des cèpes,  chanterelles, girofles et autres trompettes des morts est un véritable bonheur pour certains. La récolte des fruits spontanés de la nature reste une tradition profondément ancrée dans les cultures populaires, et permet d’attiser la curiosité envers le milieu, donne envie de mieux le comprendre pour dénicher les meilleurs sites à champignons. Il faut aussi apprendre à les reconnaître car l’erreur se paye cher. Les champignons représentent une porte d’entrée dans le monde de la nature, une approche à la fois populaire et savante des milieux et de leur complexité. C’est aussi un revenu, complément bienvenu dans les campagnes, avec parfois des abus, l’exploitation à outrance de la ressource, avec le risque de tuer la poule aux œufs d’or. C’est un équilibre à trouver, et qui peut conduire à l’adoption de techniques particulières d’exploitation, agricole ou forestière à la recherche du double dividende que le développement durable suggère. C’est ainsi que, par exemple, la truffe vient au secours de la forêt méditerranéenne, avec la sylviculture truffière.

D’une vision presque bucolique de la cueillette, nous sommes ainsi parvenus à une approche technique et économique, ce qui serait dommage s’il n’y avait pas aussi la sauvegarde de territoires, de paysages, de traditions culinaires.

Poussons plus loin dans cette logique de valorisation du champignon, cet être bizarre aux formes multiples, qui n’est pas un animal mais n’est pas vraiment un végétal enraciné dans sa terre. C’est la truffe, qui se développe en symbiose et vit heureuse auprès de son arbre, c’est aussi le mildiou qui circule au gré des vents et fait bien des ravages. Il y a de nombreuses familles de champignons, inférieurs et supérieurs, et les chercheurs s’y sont intéressés depuis longtemps. On pense à la Pénicilline, qui a révolutionné la médecine, ou aux mille formes d’ensemencement des fromages : c’est un peu comme le sel, il n’en faut pas beaucoup pour transformer un plat.
 Le champignon agit fortement sur son environnement, il réagit aux évènements qui s’y passent. Pour revenir un instant aux questions nucléaires, il se révèle un des marqueurs les plus efficaces de la radio activité, et a notamment permis d’analyser le parcours des nuages de Tchernobyl. Les champignons absorbent et concentrent des éléments radio actifs, ou des métaux lourds, ce qui en fait des précieux auxiliaires pour le repérage des ces produits et parfois la dépollution des sols.

La capacité des champignons à transformer leur milieu est étudiée pour casser des molécules, pour opérer des transformations chimiques. La transformation de végétaux en énergie facile à stocker et à utiliser est à l’étude, pour produire des carburants issus de la biomasse avec des rendements nettement supérieurs à ceux des agro carburants de première génération. Un champignon filamenteux semble à ce titre promis à un bel avenir. C’est le Trichoderma reesei, découvert dans le pacifique Sud au cours de la deuxième guerre mondiale, où il dévastait les équipements de l’armée américaine contenant du coton. Ce champignon produit des enzymes particulièrement efficaces, qui s’attaquent à la cellulose pour la transformer en sucres, étape clé dans la production d’agro carburants. D’autres champignons sont mis à contribution pour d’autres étapes, notamment en amont, pour isoler la cellulose de la lignite. Bref le champignon est partout, et devient un objet technologique de pointe, dont notre développement a bien besoin pour être durable.

Merci à ces champignons sophistiqués, mais gardons aussi pour la bonne bouche les champignons de la cueillette, des sous bois et des prés. Le développement durable a aussi besoin de poésie.

Dominique Bidou


Ave les Amycos !!!

Repost 0
4 août 2008 1 04 /08 /août /2008 16:23


La cueillette de champignons: prochaine tendance des Québécois?

Par Isabelle Maher - Journal de Montréal 25 juillet 2008


Le temps pluvieux fait le bonheur des nombreux cueilleurs de champignons. L'humidité favorise l'apparition de ce délicieux végétal dont la saison débute normalement en août. C'est l'occasion de découvrir un nouveau dada qui, après le vin et le fromage, serait la prochaine passion des Québécois.

«Les champignons, c'est le carrefour de tous les plaisirs: la gastronomie, la balade en forêt, la socialisation et la santé», résume Pierre Noël, mycologue amateur et propriétaire d'une boutique spécialisée en mycologie.

Même si, comparativement à la France, la cueillette de champignons sauvages au Québec n'en est encore qu'à ses premiers balbutiements, les clubs de mycologues ont poussé «comme des champignons» chez nous, beaucoup plus qu'ailleurs au pays.

 

 

Petit côté latin


«C'est probablement à cause de notre petit côté latin. Le Québec compte dix clubs de mycologues actifs contre cinq dans le reste du Canada», affirme Raymond Archambault, président du Cercle des mycologues de Montréal, qui compte près de 1 000 membres.

Avec 2 000 espèces de champignons connues, le terrain de jeu de l'amateur est vaste et intéresse aussi certains entrepreneurs.

«On a des quantités phénoménales de champignons au Québec, assez pour les développer commercialement autant que nos bleuets», explique André Fortin, président de l'Association de la commercialisation des champignons forestiers. Il déplore la présence de champignons importés sur les tablettes alors que ces espèces poussent dans nos forêts.

Dans la bonne voie


L'intérêt pour les champignons est là, la ressource est abondante, tout est réuni pour créer un véritable engouement. C'est le pari audacieux qu'a fait Pierre Noël en ouvrant sa Mycoboutique en 2006. Son commerce est l'un des rares endroits en Amérique du Nord où l'on retrouve tout ce dont peut rêver le mycologue amateur, même des boissons aux champignons!

«On s'est donné trois ans pour que la mycologie se développe. C'est dans la bonne voie!» confie-t-il.

Prudence

 

En septembre 2004, un mycologue amateur débutant est mort six jours après avoir mangé une amanite vireuse.

Il s'agit du seul décès connu causé par la consommation de champignons sauvages au Québec, mais chaque année, les urgences des hôpitaux traitent plusieurs cas d'intoxication.

«Parce qu'elle est blanche, on croit l'amanite vireuse inoffensive. On la surnomme l'ange de la mort. Mais dans le doute, il vaut mieux faire appel au service gratuit d'identification du Jardin botanique», rappelle Raymond Archambault, président du Cercle des mycologues de Montréal.

Même si la cueillette de champignons a toutes les qualités ludiques qu'on lui connaît, il faut demeurer extrêmement vigilant avant de les consommer.

Intoxication sérieuse


L'intoxication aux champignons n'est pas toujours mortelle mais elle est très sérieuse et nécessite parfois des greffes du foie.

Les amateurs débutants doivent choisir de bons guides d'identification des espèces, mais attention, la plupart ne fournissent aucune photo de champignons toxiques.

«Les hôpitaux nous appellent pour que l'on identifie les champignons une fois consommés; mieux vaut le faire avant», conclut Raymond Archambault.




Ave les Amycos

Repost 0
23 juillet 2008 3 23 /07 /juillet /2008 18:34

 

Un chercheur israélien de l’Université de Tel-Aviv, Dr. Amir Sharon, a découvert un champignon transgénique assez fort pour pouvoir en transformer même les parties les plus résistantes en bioéthanol (composant utilisé comme biocarburant).

Ce champignon, à la longévité renforcée génétiquement, est rendu très résistant à des conditions telles que la chaleur ou la toxicité qui sont toutes deux nécessaires au processus de transformation de biomasse en éthanol. La production d’éthanol à partir de ce champignon spécifique engendrerait plus d’efficacité.

Dr. Sharon a découvert ces propriétés de manière accidentelle : après avoir effectué des tests sur la modification de la germination du champignon par l’utilisation de gènes de résistance, c’est en voulant nettoyer la chambre froide qu’il a découvert des champignons qui auraient dû mourir des mois auparavant !

La robustesse inhabituelle de ce champignon trouve aussi des applications dans l’industrie agroalimentaire et pharmaceutique dans lesquelles le processus de fermentation est impliqué.

Irit Ben Chlouch, directrice chargée d’affaires au Ramot, le centre de transfert de technologie de l’université de Tel-Aviv, précise que “sans même mentionner les biocarburants, le marché biotechnologique du champignon, qui inclut les médicaments, les enzymes et l’industrie alimentaire, est estimé à plus de 100 milliards de US dollars par an”.
Inutile de préciser que Mme Ben Chlouch négocie d’ores et déjà avec plusieurs entreprises dans le but de développer et commercialiser la découverte décisive de Dr. Sharon…


Par IsraelValley Desk
Publié le 23 juillet 2008 à 07:54

Source:

B.E. Israël


Ave les Amycos !!!

 

Repost 0
21 juillet 2008 1 21 /07 /juillet /2008 09:54


La radioactivité au menu des champignons.
.

Les champignons ne peuvent produire directement de l’énergie, comme le font, par exemple, les plantes. C’est du moins ce que l’on croyait jusqu’à la publication d’un article par une équipe de chercheurs du Albert Einstein College of Medicine, à New York. Selon cette étude, les champignons seraient capables de s’alimenter. Et leur diète n’est pas banale. Ils se nourrissent de radioactivité !

C’est en apprenant qu’un robot avait ramené des champignons noirs de l’intérieur du réacteur de Tchernobyl que la curiosité d’un des chercheurs a été piquée au vif. Au fil de ses recherches, il découvrit aussi que les eaux de refroidissement des centrales nucléaires étaient souvent contaminées par des moisissures noires. Il semblait qu’un pigment, la mélanine, était à la base de ce comportement exotique. Or, la fonction biologique de ce pigment chez les champignons était alors incomprise.

Pour en avoir le cœur net, les scientifiques exposèrent des champignons contenant de la mélanine à des radiations équivalentes à 500 fois le niveau naturel. Parallèlement, ils les ont privés d’autres sources de nourriture. Dans ces conditions, les variétés noires, contenant de la mélanine, poussèrent trois fois plus vite que les blanches !

Chez les humains, la mélanine est le pigment qui protège la peau contre les rayons ultraviolets. Selon les chercheurs, ce pigment aurait également la vertu de capturer l’énergie solaire. Si les aliments constituent la principale source d’énergie de l’Homme, le Soleil est un carburant à ne pas négliger. Cela constitue une raison supplémentaire de profiter – avec prudence – des rayons estivaux !

 

Yvan Dutil

Paru sur le site de Agence sciences - presse le 8 juin 20078 juin 2007



Ave les Amycos !

Repost 0
3 juillet 2008 4 03 /07 /juillet /2008 19:58


Rongée par la moisissure, la « chapelle Sixtine de la préhistoire » pourrait être classée dans la liste du Patrimoine mondial en péril de l'Unesco.

De 1963 à aujourd'hui, chronique d'une maladie mal soignée
.

Article paru dans le journal "L'EXPRESS" du 2 juillet 2008.



Pour lire l'article :
http://www.lexpress.fr:80/actualite/sciences/champignons-mortels_521273.html





 
Ave les Amycos !!!

 

 


Repost 0