Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de NIMBUS
  • Le blog de NIMBUS
  • : BLOG d'un vieux mycophile qui voudrait devenir jeune mycologue !!!
  • Contact

Texte Libre

Abonnez-vous à la newsletter pour être informé dès la parution d'un article !!!

Rechercher

Archives D'une Année !

Pages

3 mai 2007 4 03 /05 /mai /2007 17:46
 
Et si on commençait par le commencement ?!!!
 
Les champignons sont des "êtres" vivants !
 
Pour beaucoup d’entre nous, les "êtres" vivants peuvent être rangés dans 2 règnes : les animaux et les végétaux.
La tendance actuelle vise en fait à en reconnaître 5 !  Les Animaux, les Végétaux, les Protocaryotes, les Chromistes et les Fungis, règne dans lequel sont rangés les « champignons ».
Cette position est liée à un ensemble de caractères originaux propres à ces organismes.
 
Selon Régis COURTECUISSE *, le règne fongique actuel est défini par 7 caractères fondamentaux. Ce sont des organismes :
  • Eucaryotes (avec cellules contenant un noyau)
  • Hétérotrophes (vis-à-vis du carbone ; ils doivent donc impérativement trouver du carbone organique dans leur environnement.)
  • Absorbotrophes (ils se nourrissent par  absorption alors que les animaux « ingèrent » et que les végétaux « assimilent » grâce à la photosynthèse.)
  • Développant un appareil végétatif diffus, ramifié et tubulaire (mycélium …)
  • Se reproduisant par des spores (cellules particulières issues de phénomènes de reproduction asexuée ou sexuée.)
  • …les spores étant non flagellées ou exceptionnellement à un seul flagelle.
  • A paroi cellulaire chitineuse (comme les animaux ! les végétaux ayant eux, une paroi cellulosique)
 
Toujours selon Régis COURTECUISSE,  « il est assez difficile de préciser les origines du règne fongique. On sait qu’il est très ancien. Les premiers champignons correspondant à la définition actuelle du règne, sont les Chytridiomycota qui seraient apparus au Cambien il y a environ 550 millions d’années. Les champignons se prêtant mal à la fossilisation, on en connaît peu de traces objectives et la plupart des maillons de leur évolution sont manquants. On a pourtant retrouvé en République Dominicaine un champignon agaricoïde (à hymenophore libre, lamellé), Coprinites dominicanus, inclus dans de l’ambre fossile daté de 40 millions d’années ! Les espèces à chapeau et lamelles étant considérées comme évoluées, cela confirme que les groupes primitifs sont beaucoup plus anciens ; ces derniers étant des organismes aquatiques à partir desquels ont émergés les Zygomycota, Ascomycota et les Basidiomycota . »
 
 
 
 
 
* Actuel Président de la Société Mycologique de France et auteur de nombreux ouvrages dont un en collaboration avec Bernard DUHEM « Guide des champignons de France et d’Europe » paru chez DELACHAUX & NIESTLE.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires