Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de NIMBUS
  • Le blog de NIMBUS
  • : BLOG d'un vieux mycophile qui voudrait devenir jeune mycologue !!!
  • Contact

Texte Libre

Abonnez-vous à la newsletter pour être informé dès la parution d'un article !!!

Rechercher

Archives D'une Année !

Pages

7 mai 2007 1 07 /05 /mai /2007 20:01
 
Les bases de la classification !!!
 
La Mycologie est la science de l’étude des champignons. Cette étude scientifique doit passer par 3 stades :
  • La taxonomie.
  • La systématique.
  • La nomenclature.
 
La taxonomie est la science qui consiste à étudier un «être» vivant sans connaître précisément son nom, afin de pouvoir l’individualiser et ultérieurement, le reconnaître de manière fiable et répétitive. Le taxonomiste range les êtres qu’il étudie dan des tiroirs virtuels : les taxons.
Ces tiroirs virtuels peuvent en contenir d’autres et constituer un système  hiérarchisé un peu  identique à des poupées russes ! Cette hiérarchisation des taxons est la systématique. La taxonomie définit les limites des taxons ; la systématique les hiérarchise.
En ce qui concerne la nomenclature, elle a pour objet de donner un nom à chaque taxon. Le Code International de Nomenclature Botanique (ICBN) précise les règles de dénomination.

Pour les champignons, au niveau des mycophiles, le minimum consiste à donner un binôme latin qui précise le genre + un adjectif spécifique.

Exemple  Russula virescens (Russule verdoyante).

 
 
 
 

A propos de la désignation en latin , j’y suis tout à fait favorable bien que n’ayant pas étudié  cette langue dans mon cursus scolaire ! Il permet d’éviter tout malentendu lié aux désignations diverses et variées données d’un pays voire d’une région à une autre ! Exemple : Agaricus nivescens   (littéralement Agaric boule de neige) est aussi appelé Agaric des jachères, Rosé des prés, Paturon blanc, Boule de neige (nom donné également à Agaricus silvicola !! etc, etc.

Pour parler des mêmes choses, parlons latin !

 
Revenons à la classification;
Voici avec un exemple (Russula virescens) le système de classification actuellement en vigueur : ( sachant que la désignation n’est pas obligatoirement continue. )
 
TAXONS HIERARCHISES
Terminaisons latines
Exemple
Division
…mycota
BASIDIOMYCOTA
Subdivision
…mycotina
xxxxxxxxxxxxxxxxx
Classe
…mycetes
HOMOBASIDIOMYCETES
Sous-classe
…mycetideae
AGARICOMYCETIDEAE
Ordre
…ales
RUSSULALES
Sous-ordre
…ineae
xxxxxxxxxxxxxxxxx
Famille
…aceae
RUSSULACEAE
Sous-famille
…oideae
xxxxxxxxxxxxxxxxx
Tribu
…eae
xxxxxxxxxxxxxxxxx
Genre
xxx
RUSSULA
Sous-genre
xxx
xxxxxxxxxxxxxxxxx
Section
xxx
HETEROPHYLLAE
Sous-section
xxx
Virescentineae
Espèce
xxx
RUSSULA VIRESCENS
Sous-espèce
xxx
xxxxxxxxxxxxxxxxx
Variété
xxx
xxxxxxxxxxxxxxxxx
Forme
xxx
xxxxxxxxxxxxxxxxx
 
A partir de « Tribu », les choses ne sont pas toujours très nettes en raison des dénominations anciennes qui ne devraient plus être utilisées mais qui persistent néanmoins parce que délicat d’éliminer brutalement ! (sic mon professeur et Maître Daniel LEBORNE) . Par exemple dans les Russules beaucoup de sections ont une terminaison en « …eae » et toutes les sous-sections ont une terminaison en « …ineae » !!???......
 Allons c’est pas grave !!! Tout cela va s’arranger avec le temps !
 
Mais c’est bel et bien cette terminologie qu’il faut employer.
 
A bon entendeur salut ! non Ave !!!

Partager cet article

Repost 0

commentaires